Équilibre acido-basique mais de quoi s’agit-il ?

L’équilibre acido-basique est une notion indispensable en naturopathie. Pour être précis, il est plus juste de parler plutôt de « mécanisme d’acidose métabolique latente nutritionnel« . 

La bonne régulation du pH (= potentiel Hydrogène) est un gage de bonne santé. L’acidose est en effet bien souvent le nid de nombreuses pathologies:

  • rhumatismes
  •  ostéoporose
  • tendinite
  • arthrose, arthrite
  • reflux gastrique
  • fissures aux coins des lèvres,
  • dermatoses sèches,
  • calculs rénaux ou vésiculaires…..

Quel est son mécanisme ? Comment maintenir un bel équilibre ?

Pour être en bonne santé notre organisme doit maintenir un pH sanguin de 7,40 soit légèrement alcalin.

Nos liquides organiques et nos tissus ont des pH différents qui peuvent légèrement varier  mais notre sang, lui, doit  rester dans des fluctuations de 0,04 car au delà le pronostic vital est mis en jeu. Dès lors, notre corps va tout mettre en place pour maintenir cet équilibre.

pH< 7.36 implique une acidose sanguine

pH> 7,44 implique une alcalose sanguine

Notre corps va avoir une tendance à s’acidifier surtout avec notre mode de vie actuel ! Stress, alimentation déséquilibrée, manque d’activités physiques sont autant de facteurs d’acidification.

Face à ce déséquilibre, le corps va utiliser différents moyens pour rétablir l’homéostasie.

Notions d’acides et de bases ?

Chimiquement  les acides sont définis comme des substances capables de libérer un ion hydrogène (H+).

Les acides sont corrosifs, dans l’alimentation on distingue facilement les produits acides grâce à nos papilles. Cependant le goût n’est pas un moyen infaillible pour déterminer le caractère acide d’un aliment!

En effet, nous verrons plus tard qu’il existe des aliments acides et des aliments acidifiants. Ces derniers n’auront pas un goût acide car différentes substances neutralisent ce goût. Prenons l’exemple de la viande ou des céréales ou bien encore la célèbre boisson au cola ; ils ne sont pas acides en bouche et pourtant ils sont bien acidifiants.

Le cola peut même être utilisé comme détergeant pour vos toilettes …

Les bases elles sont capables de capter un ou plusieurs protons H+. Dans l’alimentation une très grande partie des légumes sont alcalinisants.

La teneur en minéraux permet également de déduire si un aliment sera plus alcalinisant ou acidifiant. Les minéraux et oligoéléments sont aussi classés selon leur pouvoir acidifiant ou alcalinisant.

 

Minéraux acides Minéraux basiques
  • Soufre
  • Chlore
  • Phosphore
  • Fluor
  • Iode
  • Silice
  • Calcium
  • Potassium
  • Magnésium
  • Sodium
  • Fer
  • Manganèse
  • Cobalt
  • Cuivre

Il existe des compétitions et des interactions entre chacun d’eux, il s’agit là aussi d’un juste équilibre ! Par exemple, le calcium est moins bien absorbé par l’organisme s’il y a un excès de phosphore ou de magnésium et vice versa …
N’étant pas synthétisés par l’organisme, les minéraux et oligo-éléments sont apportés obligatoirement par l’alimentation. De manière générale plus un aliment est riches en potassium, magnésium, calcium … plus il sera alcalinisant. Les aliments raffinés ont perdus leurs minéraux et sont acidifiants.

 Acides forts et acides faibles ?

Juste une dernière petite notion de chimie! Les acides ne se présentent jamais à l’état libres ou seuls, ils sont le plus souvent liés à une base.

→ On parle d’acide FAIBLE lorsque celui-ci est lié à une base forte, la réaction est totale et va donner des ions hydroxydes.

Les acide faible sont facilement neutralisés par l’organisme.

→ On parle d’acide FORT lorsque celui-ci est lié à une base faible, dans l’eau il se dissocie complètement en ions H+.

Les acides forts sont plus stables et donc plus difficiles à neutraliser par notre organisme.

L’association d’un acide faible et de sa base conjuguée ou d’une base faible et de son acide conjugué est appelée SUBSTANCE TAMPON.

Ces substances sont capables de libérer ou de capturer des acides pour ainsi équilibrer une solution.

QUELLES SONT LES DÉFENSES DE NOTRE ORGANISME FACE A L’ACIDIFICATION? 

En cas d’excès d’acide notre corps va essayer de chasser ces acides en activant nos émonctoires.

  •  Les poumons interviennent rapidement pour chasser les acides faibles et volatiles. La respiration et surtout l’activité physique qui met en jeu le système cardio-respiratoire vont permettent d’évacuer rapidement ces acides.
  • Les acides forts quant à eux sont éliminés par les reins à travers les urines. Le pH de nos urines est un moyen facile et rapide d’évaluer notre équilibre acido-basique. Il suffit pour cela d’avoir du papier tournesol que l’on trouve facilement en pharmacie.
  • Le foie souvent oublié dans l’équilibre acido-basique permet également de drainer les acides biliaires. Il dégrade également l’acide lactique, participe au cycle de l’acide urique, de l’urée, de la glutamine ceci en collaboration avec les reins et les poumons. Selon Richard Haas « le foie a le plus grand rôle à jouer dans l’EAB ».
  • La peau avec les glandes sudoripares (+ de 2 millions) qui fonctionnent tel des petits reins, permet d’éliminer les acides forts par la sueur.

Quand les émonctoires sont dépassés par un excès d’acides à éliminer, l’organisme met en place des systèmes tampons. On parle de tampons lorsque un acide faible et sa base conjuguée ou une base faible et son acide conjugué sont présents en même temps. Ces substances sont capables de neutraliser, de « tamponner » un ajout d’acide ou de base pour maintenir le pH. L’organisme utilise différents systèmes tampons:

  • Le système tampons acide carbonique/bicarbonate qui permet de réguler le pH sanguins rapidement grâce à la respiration et d’une manière plus lente mais plus longue par les reins.
  • Le système tampons des protéines qui sont formées d’un groupement amines et d’un groupement carboxyle. En cas d’acidose c’est la fonction amine qui va jouer le rôle de base et va capter des acides (H+) et en cas d’alcalose c’est la fonction acide qui va libérer des ions H+.
  • Le système tampon de l’os qui va neutraliser les acides grâce aux minéraux basiques (Mg++, Ca+, K+) contenus dans les os, cheveux, dents … on assiste en cas de forte acidose métabolique à une forte déminéralisation.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DE L’ACIDOSE MÉTABOLIQUE LATENTE ?

  1. Baisse de l’activité enzymatique:Les enzymes sont des protéines qui interviennent dans de nombreuses réactions biochimiques de l’organisme. Pour être pleinement efficaces elles doivent « baigner » dans un milieu « sain » dont le pH est stable! L’acidité peut perturber de nombreuses réactions enzymatiques comme la production de protéines, d’hormones, la production d’ATP … d’où une fatigue générale.
  2. Irritations et inflammations de nos tissus :Les acides excédentaires sont stockés dans les tissus conjonctifs, les articulations et les graisses; On parle d’acidose tissulaire L’ensemble des tissus est fragilisé et un terrain inflammatoire s’installe. La sueur plus acide entraîne des rougeurs, les urines chargées en acides peuvent donner des cystites. Au niveau articulaire, les acides agressent les cartilages entraînant des problèmes rhumatismales.
  3. Forte déminéralisation:Pour maintenir le pH sanguin, le phosphate de calcium du tissu osseux se solubilise pour passer dans la circulation sanguine où il peut capter les ions H+ en excès. Lors de l’acidose chronique il y a une forte déminéralisation qui fragilise les os; sensibilise les dents aux caries et aux déchaussement; les ongles sont cassants, striés; les cheveux sont fins et cassants; les articulations sont moins souples …
  4. Baisse des défenses immunitaires: Fragilisées par la déminéralisation, l’inflammation globale des tissus la peau ne joue plus correctement sont rôle de barrière. De même les organes lymphoïdes sont ralentis favorisant les infections à répétitions.
  5. « Encrassement » des émonctoires: Acide + base donne des sels, ces sels ou cristaux formés pour équilibrer le pH vont se loger également dans les organes formant des calculs biliaires, calculs rénaux … Ils s’accumulent aussi au niveau articulaire entraînant de   l’ arthrose.

Selon le degré d’acidité, le tempérament de la personne, la tendance à l’acidose chronique entraîne de nombreuses affections: arthrites, cheveux et ongles cassants, névralgies, cystites, tendinites, acidité gastrique…

Globalement les personnes qui ont une acidose métabolique latente nutritionnel sont souvent plus frileuses, leur système immunitaire est affaiblit. L’encrassement du tissu conjonctif prédispose à toute sorte de perturbations: rhumatismes, douleurs articulaires, crampes, spasmes, inflammations diverses, allergies … s’accompagnant en générale d’une fatigue extrême. La carence en minéraux  en particulier en magnésium entraîne une grande fatigue, les nerfs sont à « vifs » !

QUELLES EN SONT LES CAUSES?

Le stress et le mode de vie moderne sont les premières causes d’acidification de notre organisme.

LE STRESS 

 

 

En cas de stress nous sommes en hyper sympathicotonie, cela entraîne une forte perte des minéraux notamment le magnésium et le calcium par les urines. Le système nerveux qui est sur-sollicité épuise ces réserves de magnésium.

 

 

 

L’ALIMENTATION 

On peut classer les aliments en trois catégories :

⇒ Les aliments acides = acides directs

  • fruits acides et leurs jus (agrumes, fruits rouges, kiwis, abricots, tomates … tous sauf la banane et la châtaigne)
  • Légumes acides (oseille, épinards, asperge …)
  • Aliments lacto-fermentés : laitages acides: yaourts, kéfir, choucroute, fromage blanc …
  • Vinaigre et condiments
  • Vin, champagne, cidre …
  • Certains médicaments, additifs
  • Le miel

Ces aliments sont plus ou moins acidifiants selon la quantité ingérée, le tempérament, la vitalité, la saison, l’heure de consommation. 17h est l’heure idéal pour éliminer les acides des fruits et de manière générale une personne avec un tempérament « chaud », avec une bonne vitalité métabolisera plus facilement ces acides faibles.

Les aliments acidifiants = acides indirects

Les aliments riches en protéines, en hydrate de carbone ou en lipides

  • Protéines animales surtout la viande rouge, les charcuteries, les gibiers, les abats, le fromage au lait de vache
  • Protéines végétales: surtout les céréales
  • Les purines contenues dans le café, le thé noir, les légumineuses, levure alimentaires
  • Les graisses saturées : animales et végétales raffinés et hydrogénées
  • Les hydrates de carbones tel que les pâtes, farines, pain, sucre … d’autant plus lorsqu’ils sont raffinés car on leur à enlever tous leurs minéraux au pouvoir alcalinisant. 

 

 

Les aliments alcalinisants 

A consommer en priorité et en plus grande quantité que les  aliments acidifiants pour contre balancer leurs effets. Les aliments alcalinisants sont principalement les légumes verts et colorés (sauf tomate, asperge, cresson) mais aussi les pomme de terre, les bananes, châtaignes, millet (une des rares céréales alcalinisantes),avocat, les fruits secs (sauf abricot) …

 

Les aliments que nous ingérons ont une grande influence sur l’équilibre acido-basique mais la qualité de la digestion est également importante. Une flore intestinale déséquilibrée, une parois intestinale endommagée, des associations alimentaires inadéquates sont sources d’acidose endogène.

⇒Les fermentations intestinales = acidose endogène

Les fermentations digestives sont dues:

  •  incompatibilités alimentaires (féculents + fruits /protéines fortes + féculents/ amidon / aliments acides)
  • la suralimentation
  • les grignotages
  • le stress

Les carences nutritionnelles

Les carences en particulier en vitamines B, magnésium et en oligo-éléments entraîne le dysfonctionnement du cycle de Krebs. Ce cycle permet à notre organisme de produire de l’énergie. Ces vitamines, ces minéraux sont essentiels pour que ces réactions en chaîne se produisent correctement et aboutissent à la production d’ATP = énergie.

Toutes ces réactions chimiques produisent des acides, s’il manque des cofacteurs le cycle se bloque et il y a une accumulation d’acides dans l’organisme et par ailleurs moins d’énergie d’où une fatigue générale et une acidification tissulaire. Ces acides forts se fixent sur les fibres d’élastine du tissus conjonctif. Ce tissus fait partie du mésenchyme tissus de soutien de l’ensemble de l’organisme. Il permet une bonne oxygénation cellulaire, une bonne hydratation, il apporte les nutriments aux cellules et évacue leurs déchets. L’excès d’acide transforme la structure de ce tissus colloïdale, il a alors tendance à se solidifier en « gel ». Il en découle forcément une moins bonne communication inter-cellulaire et une mauvaise oxygénation des tissus.

LA SÉDENTARITÉ ET LA SOUS-OXYGÉNATION:

Le sport est le seul moyen d’activer tous nos émonctoires! Il permet d’augmenter la fréquence respiratoire ainsi notre organisme est bien oxygéné et draine les acides faibles. L’activité physique fait transpirer et par le même occasion draine les acides par les glandes sudoripares.

LES ÉLIMINATIONS EMONCTORIELLES INSUFFISANTES

Une insuffisance hépatique, rénale, cutanée empêche de drainer correctement les acides de l’organisme. De même la sédentarité, une mauvaise hydratation, une alimentation pauvre en fibre entraînent une accumulation des acides dans l’organisme.

CERTAINS TRAITEMENTS:

Anti-inflammatoires, corticoïdes, aspirine, morphine génèrent de l’acidité.

LE MANQUE DE SOMMEIL OU LE TRAVAIL DE NUIT

En activité la journée notre organisme produit normalement des dérivés acides. En excès si les émonctoires ne peuvent les évacués, ils sont stockés dans les tissus conjonctifs. La nuit période de repos pour le corps ces acides vont être éliminer. Un manque de repos, des nuits trop courtes, le travail de nuit ou bien un dîner pris tard le soir sont autant de facteurs qui empêchent l’organisme de se régénérer la nuit. En effet, la nuit est un moment privilégier pour notre corps cela lui permet, oserais-je dire, de « s’auto-nettoyer »,se réparer et de recharger ses batteries ! Un dîner pris trop tard ou bien trop copieux et trop long à digérer va occuper notre corps et empêcher ce travail de « réparation »; de même qu’une nuit trop courte ou qu’un travail en horaires décalés.

COMMENT CORRIGER SON ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE?

⇒ Adopter une alimentation équilibrée et alcalinisante :

°Riche en légumes alcalinisants:

-légumes verts crus ou cuits comme la salade, haricots verts, choux … sauf épinard, oseille

– légumes colorés comme les betteraves, carottes, poivrons …

-les châtaignes très riche en potassium, la pomme de terre, la patate douce …
° Limitez la consommation de produits acidifiants en particulier viandes rouges, charcuteries, céréales raffinées, boissons industrielles, huile raffinées, fromages forts.
°Consommez vos fruits en fin d’après-midi  quand votre organisme élimine mieux les acides.
°Consommez des fruits secs: dattes, raisins, figues … sauf abricots et pommes qui sont acides.
°Bannissez les produits industriels et raffinés et remplacez les par des farines bio complètes, du sucre intégral …
° Supprimer ou au moins réduisez votre consommation d’excitants (café, thé, cola, tabac …)

⇒  Drainer les acides en ouvrant vos émonctoires:

Poumons: pratiquer une activités physiques pour mettre en route le système cardio-respiratoire.

Reins: buvez une eau peu minéralisées (résidus à secs < 150mg/L) Consommez des tisanes ou compléments de plantes drainantes ( feuilles de cassis, queues de cerises, aubier de tilleul, busserole, pissenlit …)

Peau: Faites régulièrement des séances de sauna, de l’exercice physique pour transpirer

⇒  Revitaliser, reminéraliser :

Par une alimentation hypotoxique, riches en minéraux (aliments crus, graines germées, oléagineux, algues, mélasse noire, châtaignes …) Faire une cure d’eau hydroxydase ou prendre des complexes riches en minéraux K+, Ca++, Mg+ … Veillez également à l’équilibre de votre flore intestinale et l’intégrité de votre muqueuse.

⇒  Gestion du stress:

 

Relaxation, méditation, yoga … accordez vous des moments de détentes et apprenez à vivre dans le moment présent.

 

 

 

Votre naturopathe pourra vous aidez dans votre démarche en vous apportant des conseils personnalisés et pertinents selon votre tempérament.

 

Si vous avez aimé cet article :
Facebook
Facebook
Follow by Email

2 Commententaires

  • Xavon 2 avril 2018 17 h 06 min

    Pas mal cette page !
    Je prends régulièrement de la poudre de Baobab, une amie à moi me l ‘a conseillée ! Vous confirmez ?

    • Marjorie 12 juin 2019 8 h 48 min

      Oui la poudre de baobab est très reminéralisante ! Les compléments sont là pour aider mais il ne faut pas oublier de faire attention à son alimentation et pour les tempéraments nerveux à trouver des solutions adaptées pour gérer ses émotions et son stress.

Commenter cet article

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués (*) sont obligatoires